Happy New Year 2020

Metz

1- Cathédrale de Metz

La cathédrale Saint-Étienne de Metz est la cathédrale catholique du diocèse de Metz. Facilement accessible et très bien desservi par les transports communs. Vous pouvez également y accéder à pied (5à 10 minutes de marche) depuis la place de la république. La cathédrale de Metz est non seulement la cathédrale de France ayant la plus grande surface vitrée, près de 6 500 m2, mais également celle qui présente les plus grandes verrières gothiques d’Europe.
Elle est familièrement surnommée la « lanterne du bon Dieu1 ». Pierre Perrat (1340-1400) fut un des architectes de la cathédrale de Metz, le premier dont le nom nous soit parvenu. Il mena à bien notamment la construction de sa voûte qui culmine à quarante-et-un mètres au-dessus du sol au niveau de la nef et fait également de Saint Étienne de Metz l’une des plus hautes cathédrales de France.

La cathédrale fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 16 février 1930. La cathédrale est bâtie en pierre de Jaumont. L’édifice présente un ensemble cohérent mais qui témoigne de trois siècles d’édification, pendant lesquels le style gothique a connu de nombreuses évolutions.
La cathédrale de Metz a la particularité de ne pas posséder de « façade harmonique » à la manière des autres grandes cathédrales gothiques de France (comme à Reims, Strasbourg ou encore Toul), c’est d’ailleurs grâce à cette façade singulière qu’a été possible la réalisation de la grande verrière. Ainsi la cathédrale n’a qu’un seul portail sur sa façade principale.
Une série de sculptures, dans l’entrée sud, représentant de petits personnages et des symboles, est décrite par Christian Jacq dans son livre « Le Voyage initiatique » comme révélateur d’un parcours d’initiation des bâtisseurs de cathédrale et par extension des étapes de toute évolution spirituelle. Ces sculptures symboliques se retrouvent fréquemment dans les cathédrales et les églises (romanes et gothiques), mais la cathédrale de Metz a la particularité d’en représenter trente-trois dans un ordre particulier et toutes dans un même lieu.

 

2- Centre Pompidou

Le centre fait penser à la forme d’une fleur, un chapeau Chinois ou encore à des vagues Le Centre Pompidou-Metz est un établissement public de coopération culturelle d’art situé entre le parc de la Seille et la gare. Sa construction est réalisée dans le cadre de l’opération d’aménagement du quartier de l’Amphithéâtre. Engagé par Metz-Métropole, le nouveau quartier est dédié aux affaires, au commerce et à l’habitation, dans une démarche de haute qualité environnementale (HQE). Créé en 2010, le Centre Pompidou-Metz est l’un des musées français le plus visité, du fait notamment de sa proximité avec l’Allemagne, le Luxembourg et la Belgique.
La structure en béton armé a été réalisée par l’entreprise Demathieu & Bard. La première pierre a été posée le 7 novembre 2006 par Claude Pompidou, épouse de Georges Pompidou. La création du Centre Pompidou-Metz est la première expérience de décentralisation d’un établissement public culturel, en l’occurrence le centre national d’art et de culture Georges-Pompidou de Paris. Perçu comme élément fondateur du nouveau quartier de l’Amphithéâtre, il a ouvert ses portes le 12 mai 2010. Les architectes associés sont: Shigeru Ban, Jean de Gastines, et Philip Gumuchdjian. Le projet est également financé par la ville de Metz, le conseil général de la Moselle, le conseil régional de Lorraine, l’État et la Communauté européenne.

La structure comprend trois parties :
Les trois galeries constituées de voiles en béton armé, en encorbellement, supportant des planchers mixtes acier-béton, le bâtiment annexe et le studio
Le pylône métallique sur lequel est suspendue la toiture du bâtiment. Le pylône se termine en mât d’une hauteur de 77 m qui représente l’année de création du centre Pompidou Paris.
La toiture faite d’une charpente en bois suspendue au pylône métallique et en appui sur des poteaux-tulipes, protégée par une toile en fibre de verre recouverte de téflon.
Le centre Pompidou est ouvert au public. Il remercie par avance ses visiteurs de faire preuve de compréhension quant au ralentissement induit par les contrôles de sécurité aux entrées.

En savoir plus sur les horaires et tarifs

Lire aussi :
Musée centre pompidou

 

3- L’esplanade
L’Esplanade est un jardin de Metz d’une superficie de 9 200 m2 situé à l’ouest du quartier de Metz-Centre. Elle constitue une partie de l’âme de tous les habitants. Elle est bordée sur les côtés opposés les plus longs par le palais de Justice et l’Arsenal à proximité de la chapelle des Templiers et de la basilique Saint-Pierre-aux-Nonnains. Elle surplombe la vallée de la Moselle, le plan d’eau Saint-Symphorien face au mont Saint-Quentin.
Ce jardin est constitué de deux mails de tilleuls et de marronniers qui encadrent la partie centrale fleurie et un bassin circulaire animé d’un jet d’eau. Plusieurs statues ont été réalisées par des artistes de l’École de Metz.
En 2008, un parking souterrain est ajouté sous l’Esplanade afin d’augmenter la capacité d’accueil du parking Arsenal, en vue de la transformation de la place de la République en zone verte.
En visite à Metz, vous pouvez vous arrêter à l’Esplanade pour profiter de l’air pure. Faire une petite balade en amoureux est également quelque chose que vous pouvez faire à l’Esplanade. Si vous aimez la lecture, arrêtez-vous à l’Esplanade pour profiter d’un moment calme avec votre livre.

 

4- Le marché couvert

Le Marché couvert est une halle marchande, située aux abords directs de la cathédrale à Metz. Marché couverts depuis 1831, il devait être à l’origine un palais épiscopal. Le marché couvert de Metz est très agréable, propre et on y retourne une ambiance que l’on ne trouve que sur les marchés. Les prix sont corrects et les produits sont de bon et de bonne qualité. On peut trouver de tout, fruits, légumes, poissons, viandes, épicerie… Tout est frais. Le marché couvert remplace avantageusement les marchés journaliers des places d’Armes et de Chambre. Le marché a conservé depuis lors son affectation commerciale. Bien qu’on y vende aujourd’hui des plats et des spécialités du monde entier, le marché dispose toujours d’une grande part de cuisine typiquement Lorraine et messine.
Naissance du marché
Tout a commencé par la construction d’un nouveau palais pour l’évêque de Metz, qui était initialement planifié en 1762. Cependant les retards de financements de l’autorité épiscopale repousseront le début de la construction à 1785. La Révolution française interrompt vite les travaux qui n’avaient alors abouti à la sortie de terre que d’un seul niveau d’un édifice devant s’élever sur trois étages. Saisi par l’État, le bâtiment inachevé est pressenti comme nouveau palais de Justice, mais le projet n’aboutit pas. Il est alors racheté par la ville afin d’y installer le marché central, couvert et achevé dans les années 1820 par Pierre-Sylvestre Jaunez. Les aménagements se terminent en 1831.

 

5- Place de la comédie

La place de la Comédie est une place d’architecture classique située au centre-ville de Metz en Moselle, derrière le temple Neuf. La place de la comédie est accessible depuis le centre-ville à 10 minutes à pied. Il y a également à 2 minutes à pied du côté du Saulcy des arrêts de Mettis.
Sur le côté nord-ouest de la place se trouve l’opéra-théâtre de Metz. La place a été pavée en 1732, le théâtre lui-même étant construit entre 1738 et 1752. En plus de l’Opéra-théâtre, on y trouve aussi l’hôtel de l’Intendance qui abrite la préfecture et quelques services du conseil général.
Ce chef-d’œuvre du XVIIIe siècle, imaginé par l’architecte messin Oger, reste d’ailleurs le premier théâtre civil en pierre de France et donc, le plus vieux théâtre français en activité. Aménagée à l’Italienne, La Comédie pouvait accueillir à l’époque près de 1400 spectateurs, contre la moitié seulement aujourd’hui.
Depuis la place de la comédie, on y retrouve le canal de la Moselle et ses ponts. Cette place est majestueuse, grande et pavée, il y a également une boîte à dons de livres pour ceux qui souhaiteraient prendre ou déposer quelques ouvrages. Cet endroit est encore plus beau la nuit. C’est un endroit à visiter à tout prix quand vous allez à Metz.

 

6- Place de la République

La place de la République est la plus grande place du centre-ville de Metz en Moselle. Elle a été construite en 1802, et a été dénommée place Royale. Elle est située à côté de l’ancienne citadelle.
La place de la République est délimitée par trois façades urbaines : l’avenue Robert-Schuman au Sud-Est où se trouve la Banque de France, au Sud-Ouest par la rue du Maréchal-Lyautey qui borde la caserne Ney ; sur le côté parallèle avec la rue Winston-Churchill, une rue commerçante qui longe l’hypercentre et mène au palais de justice. L’avenue Ney marque une limite ouverte sur les jardins de l’Esplanade.
À partir de 1964, un parking aérien occupe la place de la République dont il prend le nom. A proximité de la place se trouve la Galerie République, qui est une galerie marchande souterraine possédant une vingtaine de boutiques au nord-est de la place de la République. Elle est née avec la création du parking souterrain de l’Arsenal en 1969. Une entrée en surface sur l’avenue Ney permet d’y accéder. La place est desservie par le Mettis (réseau de bus en site propre), restant un nœud central de jonction des lignes de bus métropolitains Le Met’, l’emplacement de leurs arrêts et des rues bordant la place étant redéfinis. La place de la République reste un espace historique et emblématique et devient un vaste espace de convivialité et de promenade.

Lire aussi :
La place de la république

 

7- Porte Serpenoise

La porte Serpenoise est une porte de ville située à l’angle de l’avenue Robert Schuman et de la rue du Général Gaston-Dupuis dans le quartier de Metz-Centre. Elle est accessible à 9 minutes à pied en provenance de la gare. Elle se trouve à mi-chemin entre la gare et le centre-ville.
A l’origine, la porte Serpenoise est une vaste voûte qui, dans le rempart, marque la limite sud de la ville gallo-romaine. Elle est appelée Prinz Friedrich Karl Tor pendant l’Annexion allemande et reste le témoin symbolique associé à plusieurs événements historiques de la ville de Metz, dont elle a marqué la limite sud du IIIe siècle lors de la construction du rempart romain, jusqu’au début du XXe siècle au moment de la destruction de l’enceinte.
La porte Serpenoise est un tunnel coudé d’une trentaine de mètres traversant le talus du rempart sud. Sa forme coudée, en arc de cercle, permet d’éviter les tirs d’artillerie directs dans la ville. La porte sert de liaison avec l’ancienne gare. À l’extérieur, un pont enjambe le fossé des fortifications.

Lire aussi :
Porte Serpenoise à Metz

 

8- Temple Neuf
Le temple Neuf ou nouveau temple protestant est un édifice de culte réformé d’Alsace et de Lorraine construit à Metz, entre 1901 et 1905, durant la période wilhelminienne dans une Alsace-Lorraine sous tutelle allemande. Le « temple neuf » est, aujourd’hui encore, le lieu de rassemblement de la communauté protestante réformée du centre de Metz.
Edifié de 1901 à 1904 en grès gris et de style néo-roman, sur le Jardin des Amours à l’extrémité de la place de la Comédie, le Temple Neuf contraste de manière pittoresque avec l’architecture classique de l’Opéra Théâtre. Illuminé dès la nuit tombée, il est alors magnifié et se reflète dans la Moselle, offrant une des plus jolies vue nocturne de la ville.
Qu’il soit abordé en venant de la place d’Armes, de la cathédrale, de la préfecture, de la place de la Comédie, du grand pont et du moyen pont des Morts, ou de la place de la république et du palais de Justice, le « temple neuf » surprend par sa silhouette, à la fois massive et élancée. Son matériau de construction, un grès sombre, contraste avec la clarté de la pierre de Jaumont calcaire des bâtiments environnants.
À l’intérieur, se trouve un orgue de cinquante-deux jeux sur trois claviers et pédalier en traction, entièrement mécanique, réalisé par Ernest Mühleisen. Cet orgue, l’un des meilleurs instruments néoclassiques de la ville, est régulièrement utilisé pour les concours du Conservatoire à rayonnement régional et pour de nombreux récitals, donnés par des organistes réputés

Lire aussi :
Temple Neuf à Metz

 

Voir plus de photos de Metz

Localisations :

Google Map of Metz


Votre avis nous intéresse

Nous vous serons reconnaissant de remplir le formulaire à l'adresse suivante: Enquête de satisfaction